RSS Feed

Le marketing sensoriel, éveillez vos cinq sens..

Une odeur de pain frais à l'approche de la boulangerie, un rayon de chocolat dans lequel est diffusée une odeur de chocolat chaud, la sensation de douceur sur la peau que procure votre savon... Vous en êtes peut être pas conscient, mais le marketing sensoriel fait partie intégrante de votre quotidien..

Le marketing sensoriel (appelé aussi poly-sensoriel) cherche à solliciter les cinq sens dans l'objectif d'influencer le plaisir ressenti par l'individu, ses pensées et ses actes de consommateur. Les sens définissent les facteurs d’atmosphère d’un lieu de vente comme la musique, les odeurs, les dégustations, les couleurs et les sensations tactiles ; cela permet donc d’éveiller les sensations affectives du consommateur (bonnes humeur, plaisir) ainsi que ses sensations comportementales (temps passé dans le point de vente, vitesse de circulation…). Tous ces facteurs d’ambiances favorisent l’acte d’achat.

Le marketing sensoriel a connu un essor en 2000 pourtant depuis 1973 déjà, Kolter, spécialiste en marketing, avait émis l'idée d'asseoir le positionnement des enseignes autrement que par les procédés analytiques et rationnels du marketing "traditionnel".
Et depuis son essor, les recherches en la matière ont été croissantes et les entreprises ont commencé à exploiter le sensoriel comme outil marketing. C'est ainsi que le magasin « Nature et Découvertes », par exemple, a basé son concept de magasin sur l'éveil des sens (musique douce, odeur de nature, possibilité de goûter des thés ou autres produits…). Le créneau du marketing sensoriel est aujourd'hui incontournable pour les entreprises. On recense cinq types de marketing sensoriel qui correspondent à chacun des cinq sens de l'homme : le marketing visuel, le marketing sonore, le marketing olfactif, le marketing gustatif et le marketing tactile.

Deux raisons principales expliquent le développement du marketing sensoriel. D’une part, le consommateur recherche une compensation face au développement du monde virtuel et de l’Internet, et la perception sensorielle ramène un sentiment réconfortant de réalité.
D’autre part, en raison d’une urbanisation croissante, il n’a plus de véritable contact avec la nature. Le consommateur va donc chercher tout ce qui éveillera ses sens naturels. En effet, il ne veut plus de produits et de lieux inertes. Il attend que l’objet ou l’enseigne mobilisent ses sens. Le consommateur souhaite désormais vivre une aventure sensitive et émotionnelle.

Aujourd'hui, on voit croître le nombre des agences spécialisées en marketing sonore, olfactif & visuel ..

En Tunisie, depuis 2005, seule l'agence "Air communication" s'intéresse au marketing olfactif..

5 commentaires:

kmr a dit…

il est vrai que les agences ne font pas foule, mais il faut dire que le soucis du plaisir sensoriel est d'une grande importance dans les entreprises tunisiennes... du moins celles qui sont reconnues pour investir en un marketing de qualité et novateur...

@ titre d'exemple, je ne sais pas si tu visites (excuses moi, je te tutois, tu me le dis si ca te gènes ;)) souvent les monoprix, mais si c'est le cas tu remarqueras que c'est le même disque qui passe dans les différents points de vente à une période précise de la journée, et le ton et le tempo de la musique change selon les différent moment de la journée : un tempo calme et doux le matin, contre un tempo assez soutenu vers midi, ou à 18h, les moments ou le magasin accueille le plus de clients...

d'un autre coté, les espaces spécialisés de monoprix, je pense notamment à monoprix maison, gourmet, et kids du centre zaphyr a la marsa, mettent tout en oeuvre pour garantir au consommateur une ambiance, une atmosphère qui rende l'acte d'achat plus hédonique, plus plaisant...

enfin, juste une remarque, air communication, elle fait de l'excellent boulot, mais il ne faut pas se tromper: ce n'est pas la pionnière: une agence de marketing olfactif a vu le jour en tunisie au début des années 200, j'ai oublié son nom... mais ce que je sais, c'est qu'elle n'a pas su survivre plus de 3 ans... dommage!


PS: un très bon blog, et de très beaux articles, bravo, et bonne continuation ;)

kOtkittA a dit…

Bonsoir Kmr,
Merci pour ton intervention et le fait de me tutoyer me gène absolument pas :)
je suis tout à fait d'acord avec toi en ce qui concerne monoprix, d ailleurs j'allais en parler sur mon blog, pcq je trouve que malgrès que monoprix n'est pas un monopole en tunisie, mais elle est réellement à la page dans sa stratégie marketing...elle s'adapte bien aux besoins du consommateur (mini monoprix par exp est une très belle initiative) et elle utilise une très bonne stratégie de marketing émotionnel..
Pour ce qui est de "Air communication", je savais déjà qu'elle n'était pas la première à s'aventurer dans cette expérience (j'ai sû cela par un message de son directeur dans l'un des forums) mais j'apprécie enormement que jusqu'à aujourd'hui elle continue à exister et de plus en plus d'enseignes lui font confiance....

encore merci pour tes compliments, j'espere te lire souvent sur mon blog..

Anonyme a dit…

Bonjour A toutes et tous

Je voudrais juste apporter une pierre à votre édifice simplement en vous informant que le marketing olfactif en Tunisie n'est pas prêt d'atteindre les niveaux actuels en Europe ou aux USA pour une raison culturelle. En effet mettre en place un tel marketing nécessite d'avoir atteint un certain niveau de communication globale qui passe par un marketing visuel (TV et Presse) achevé puis un marketing audio compris et entériné par les marques et les points de vente. Faire de l'olfactif en se passant de ces étapes est un non sens marketing. Je fais confiance à la frilosité des décisionnaires tunisien pour ne faire qu'un ersatz de marketing olfactif en se contentant de parfumer vulgairement des espaces sans rentrer dans la subtilité et la finesse que nécessite ce métier.

kOtkittA a dit…

Bonjour,
Je suis tout à fait d'accord avec vous (Anonyme) et personnellement je crois que le marketing olfactif à lui seul ne sert à rien, c'est bien pour cela que j'ai parlé du marketing sensoriel, on ne peut reussir sans satisfaire et charmer les cinq sens de notre client. et j'aimerai bien voir nos points de vente essayer ce que moi j'appelle "relooking marketing" ..Merci

Anonyme a dit…

bonjour,

je voudrais demarrer un petit projet a tunis,est ce que c possible d'ouvrir un petit mini-monoprix dans mon cartier ? je peux pas avoir une autorisation et accord de la compagnie monorix pour ouvrir?
merci pour otre collaboration

Publier un commentaire