RSS Feed

Prosdelacom se réserve le droit de modèrer les commentaires, quelle crédibilité!!


Il y a quelque temps, j'étais sur le site de prosdelacom pour un petit coup d'oeil, je suis tombée sur l'article parlant de leur conférence tenue au salon du marketing le 21/05 à 15h30, je me suis donc dit pour quoi pas faire un petit commentaire sur le sujet (voir ma réaction à la conférence ici), je voulais juste partager mon avis avec eux... sauf que quand j'ai validé le message, on m'a annoncé qu'il fallait attendre la validation du message par le modérateur. Jusqu'à là tout me semblait raisonnable, mais depuis, le message n'a pas été publié!! je me demande si c'est pas à cause de mes critiques concernant la conférence!! ou peut être par faute de temps :p (pour la vérification) !!!

En tout cas, pour ma part, prosdelacom perd toute sa crédibilité en agissant de la sorte..

Résultat de l'étude de signification des couleurs pour les tunisiens

Le blanc :
Principalement, le blanc est lié au mariage, à la pureté, à la virginité, à l’innocence et quelque part à tout ce qui est divin ou angélique, cette couleur se marie bien avec les produits hygiéniques ainsi que certains produits laitiers.

Le noir :
Le noir est associé à la tristesse, au deuil et au désespoir, mais derrière ce côté cafardeux, le noir offre une autre facette, associée à l’élégance, au luxe et au professionnalisme.

Le bleu :
Le bleu est la couleur de l’évasion par excellence, il incite à la rêverie et est souvent associé à la mer, à l’horizon et à la profondeur. Il symbolise donc l’infini. Pour la culture tunisienne, le bleu foncé reste une marque de virilité.

Le rouge :
Le rouge est la couleur qui avive tous les sentiments passionnels : amour, folie, attirance, séduction, colère, danger…etc. Pour la société tunisienne qui oscille encore entre tolérance et interdiction, Le rouge demeure le symbole de la provocation et de la révolte.

Le rose :
Le rose est par défaut une couleur féminine, associé au côté enfantin de la femme (petite fille), emblème de douceur et de vulnérabilité.

Le vert :
Le vert est l’écho de la vie, symbole de perspicacité, de jeunesse et de liberté.

L’orange :
Il partage avec le bleu, sa vision évasive (coucher de soleil), et comme le rouge, il est symbole de passion. L’orange est la couleur associée à la créativité, à la bonne humeur et la gaieté.

Le Jaune :
Le jaune, couleur de la jalousie, de la méchanceté, de l’hypocrisie et de la fadeur mais peut parfois se révéler positif quant il est associé à la lumière.

Le gris :
A mi-chemin entre le blanc et le noir, le gris est la couleur la plus mélancolique pour les tunisiens. Attribut de la poussière et du néant, il est toujours associé à la solitude, à l’incertitude, au stress et au mensonge.

Le violet :
A l’opposé de sa signification chez les occidents (douceur), en Tunisie, couleur officielle du RCD, le violet est partenaire du pouvoir et de la politique. Il est le symbole d’estime de soi et d’égoïsme.


Cette étude n'a pas été soumise aux règles d'échantillonnage, on a reçu près de 230 réponses de la part de différents internautes.


informations supplémentaires:
58% des participants à cette enquête sont des femmes
côté âge: 46% [18, 29]ans ; 41% [30, 44]ans ; et enfin 13% [45, 55]ans


Espérons que ce type de recherche captive l'attention des bureaux d'études en Tunisie pour qu'ils nous procurent des résultats plus crédibles & plus fiables.

Petit Clin d'Oeil: la culture tunisienne..

La culture de la Tunisie forme une synthèse des différentes cultures punique, romaine, juive, chrétienne, arabe, musulmane, turque et française, qu’elle a intégrées à des degrés divers, ainsi que l’influence des dynasties successives qui ont régné sur le pays. La Tunisie a en effet été un carrefour de civilisations et sa culture, héritage de quelque 3 000 ans d’histoire, témoigne d’un pays qui, par sa position géographique en plein bassin méditerranéen, a été au cœur du mouvement d’expansion des grandes civilisations du Mare Nostrum et des principales religions monothéistes.


L’histoire de la Tunisie révèle ce passé où les cultures méditerranéennes se sont succédé. Après l’époque de la Carthage punique, l’Empire romain laisse son empreinte à travers le territoire par des monuments tels que l’amphithéâtre d’El Jem ou le site archéologique de Carthage, classé comme sept autres sites au patrimoine mondial de l’Unesco. Après plusieurs siècles de développement du christianisme avec l’Église d’Afrique, la conquête arabe transforme le pays et fait de Kairouan un centre intellectuel renommé. La conquête turque au XVIe siècle, qui éloigne le centre de gravité du pouvoir à Istanbul, permet progressivement aux représentants locaux du sultan d’acquérir leur indépendance, qui sera conservée jusqu’à l’instauration du protectorat français, qui participe par ailleurs à la modernisation du territoire.

Les moteurs de la culture tunisienne actuelle sont très divers et marqués par cet héritage métissé : les musées comme celui du Bardo, l’architecture de villes comme Sidi Bou Saïd ou des médinas de Tunis et Sousse, la cuisine intégrant aussi bien la baguette, le fromage et le croissant français que les pâtes italiennes, la musique mêlant influences andalouse et ottomane et l’éducation marquée par une arabisation générale qui se répercute sur la production de la littérature tunisienne.


Côté religion:

L’islam est la religion principale et officielle de la Tunisie avec un taux qui avoisine les 99 % de la population. 85 % des musulmans tunisiens sont sunnites de rite malékite, le reste étant rattaché au culte hanafite. Le calendrier religieux fournit les principales occasions pour l’expression des croyances mas il n’existe aucune donnée fiable sur le nombre de musulmans pratiquants. Il existe également une petite communauté de musulmans soufis mais il n’existe pas non plus de statistique concernant sa taille. Le pays est également parsemé de petites constructions blanches dispersées dans les zones rurales et urbaines et appelées marabouts. Ces tombeaux de saints, souvent de sexe masculin, se logent généralement dans des lieux tels que des grottes, des collines, des sources ou des points sur le littoral. Par leur méditation, ces personnages étaient censés guérir les malades et les aveugles. Leurs tombes servent encore de points clés pour les liens entre l’humain et le divin dans le cadre de fêtes rassemblant les membres d’une communauté particulière (village, famille élargie voire tribu). Aujourd’hui, les Tunisiens continuent à les prier et à leur demander des faveurs.

A noter aussi, l'apparition des adéptes de la religion Baha'i en Tunisie..
"La Tunisie a été très tôt ouverte au bahaïsme (durant la période du ministère d''Abbâs Effendi entre 1892 et 1921). La première convention bahaïe se déroule à Tunis en 1956.
La Tunisie compte une communauté bahaïe d'environ 200 personnes. D'autres sources avancent le chiffre de 2000."
La suite ici (Wikipédia)

Lecture kOtkittA : Tendançologie "la fabrication du glamour"


"Les tendances sont-elles de purs phénomènes de mode ? Des phénomènes minuscules contemporains ? Appartiennent-elles au domaine de l'ineffable, à l'univers du sensible ? Si les tendances n'étaient que frivolité et glamour, comment expliquer l'intérêt prononcé des industriels qui veulent à la fois les anticiper, les comprendre, les exploiter ? Les industriels ont une approche "jackpot" des tendances. Pour eux, le tendance c'est la croissance. Cette lingette, simple chiffon imprégné de produit d'entretien a créé ex nihilo un marché de 400 millions d'euros: multi-nettoyante, anti-trace pour les vitres, à la cire d'abeille pour les meubles... Encore fallait-il repèrer le croisement de la tendance "hygiéniste" aux Etats-Unis, qui diabolise le microbe avec ce besoin en France de désaliénation des ménegères, enclines à moins de "grands nettoyage de fond" et à plus de "petits gestes de maintenance". Exploiter à des fins opérationnelles les courants porteurs, voilà le grand fantasme des industriels.
Pour autant, le décryptage n'est pas simple. Le marketing et les tendances sont un peu comme le ciel des peintres hollandais, où il semble toujours se passer quelque chose. Comment se fabrique l'impalpable ? et comment tirer parti de ces "petits mystères temporaires"? "

Tendançologie "la fabrication du glamour", ouvrage de Ronan Chastellier a le mérite d'apporter des éléments de réponse précis et d'éclairer ce sujet complexe pour beaucoup d'acteurs.



Biographie de l'auteur:

Ronan Chastellier est maître de conférences à l'Institut d'Études Politiques de Paris où il dirige le séminaire de marketing approfondi. Parallèlement à ses activités académiques, il a toujours travaillé dans des plannings stratégiques d'agences de publicité (McCann, BDDP, Bates). Il signe des chroniques au Monde, aux Echos, à Paris Match et à L'Entreprise sur le décryptage marketing, ainsi qu'à Max sur la " Pop culture ".

salon tunisien du marketing et de la communication (2)

Pour finir, je fais remarquer que les exposants du salon du marketing et de la communication étaient essentiellement des E-commerçants, la participation des agences de com et autres acteurs du marketing en Tunisie était très modeste.
En ce qui concerne les conférences, le public était au RDV mais le contenu n'était pas à la hauteur bien que les thèmes paraissaient intéressants. Malheureusement, aujourd'hui encore en Tunisie, dès qu'on commence à réaliser un chiffre d'affaire on vient raconter sa success story pour donner l'exemple! comme si seul la réalisation d'un bon chiffre d'affaire témoigne de la réussite d'une société! bien que j'ai participé à 5 conférences, j'ai toujours trouvé qu'elles étaient loin du vif du sujet, enfin, La conférence de Nextedia était moyennement bonne mais avec une faible valeur ajoutée.
A noter aussi que le salon n'a pas reçu un grand nombre de visiteurs, cela est certainement dû au manque de communication auprès du public, quelques affiches dans la banlieue nord sinon toute la communication était orientée vers les internautes.. je pense qu'aujourd'hui nombreux sont les intéressés qui regrettent de ne pas y avoir été. Par conséquent le salon était essentiellement une opportunité d'échange entre marketeurs, plusieurs affaires ont vu le jour...

Salon tunisien du marketing et de la communication (1)

Nous sommes déjà le vendredi 22/05/2009, date du fin du premier salon tunisien de la communication et du marketing, il est donc temps de faire un récap de l'Event, avec ma perception personnelle des choses bien sûr. J'ai donc décidé de dédier plusieurs biais à ce sujet vu qu'il y a beaucoup à dire partant de l'organisation de l'événement et jusqu'à les moindres détails concernant les participants et les conférences qui ont eu lieu..

Malheureusement, j'ai pas eu la chance de participer au démarrage du salon puisque j'avais du boulot! par conséquent j'ai raté les 3 premières conférences du salon qui paraissaient intéressantes. J'étais présente le jeudi 21/05 à 14h pour la conférence de SPOTTER France sur le thème : Veille stratégique et Intelligence économique, présentée par Frédéric Martinet, Market & Competitive Intelligence Manager, une conférence intéressante, un thème d'actualité mais pas assez bien animée! (je m'y attarderai pas)

Dans cet article je voudrai surtout discuter de la conférence organisée par Prodelacom, que je trouve intéressante mais un peu hors sujet!


Je commence par vous présenter le débat qui devait avoir lieu..


Thème: Création Publicitaire, inspiration ou adaptation ?
Animateur: Khaled Aouij
Intervenants:
- Mr Moez Khaddouma, Directeur Créa MMC DDB (d'origine Tunisienne) - Mr Georges Yammine, Directeur Créa JWT Tunis (d'origine Libanaise)
- Mr Cyril Mauger , Directeur Créa Panorama Affiliate Y&R (d'origine Française)

les questions posées aux intervenants étaient:
- Présentez vous
- Parlez nous de la journée d'un créatif
- Quelle est votre méthode pour gérer votre équipe, motiver vos collaborateurs et les pousser à être créatif?
- Que proposez vous à une personne qui veut faire du Kafteji industriel style MacDonald?
- Quel est la valeur de la créativité actuellement en Tunisie?


les questions des participants étaient:
- Acceptez vous d'être une agence d'exécution (exécuter les idées que votre client exige)?
- Racontez nous une de vos success stories et un de vos échecs?
- Changerez vous votre équipe? (vu le va et vient important dans les agences de com)
- Quels sont selon vous les axes d'évolution possibles du marketing dans le futur?...etc.

Selon les réponses que j'ai pu écouter, je pense qu'ils sont passés à côté du vif du sujet étant " Création Publicitaire, inspiration ou adaptation ?", nous avons écouté de belles paroles, pour dire "nous sommes créatifs" (je dis pas particulièrement le contraire), alors que réellement la créativité n'existe pas pour autant en Tunisie, une telle conférence devrait plutôt se tenir dans quelques années, à quoi me servira franchement de connaître la journée d'un créatif dont je ne vois que rarement la créativité!!!!??

Je pense que cette conférence aurait dû avoir une autre orientation, comme "La créativité & le rôle social que devrait avoir une agence de com", "la créativité publicitaire et son impact sur le consommateur tunisien"...etc. Je dis cela parce que selon mon humble avis, aujourd'hui la culture tunisienne est en constante évolution (comme tout autre culture d'ailleurs), et cette évolution se fait tantôt vers la culture de l'orient tantôt vers la culture de l'occident, par conséquent, la culture tunisienne peut s'adapter à la créativité et le consommateur tunisien peut tolérer la différence puisqu'il y a pas un axe prédéfinit de l'évolution de sa culture, et c'est ce qui nous mène à parler du rôle social d'une agence de com qui ne peut être autre que d'aider et d'orienter l'évolution de la culture, et non seulement de s'y adapter...


Bref, avoir un directeur créa tunisien, un libanais et un français au cours de ce débat, est un choix que j'applaudisse, mais s'arrêter un peu trop (en tenant compte de la contrainte de temps) sur le vécu personnel de ces directeurs de créa n'était pas un choix intéressant!

Meilleure pub Tunisie Telecom!

CAN 2008 By Karoui And Karoui

video

Your petitions are more powerful than you Think! par Amnesty International

Amnesty International est un mouvement mondial composé de bénévoles qui œuvrent en faveur du respect des droits de l'être humain internationalement reconnus.
La vision d'Amnesty International est celle d’un monde où chacun peut se prévaloir de tous les droits énoncés dans la Déclaration universelle des droits de l’homme et d’autres textes internationaux relatifs aux droits humains.
Amnesty International est un mouvement démocratique et autonome. Au dernier décompte, elle regroupait plus de 2,2 millions de membres et de sympathisants actifs dans plus de 150 pays et territoires. Les ressources d'Amnesty International proviennent essentiellement de dons et des fonds réunis par le mouvement.
Source: http://www.amnesty.fr/

Voilà quelques publicités qui ont marqué les gens et dont le slogan est "Your petitions are more powerful than you Think!"